Une dernière pleine d’amour

L’extase.

C’est rare dans un match d’impro d’être amusé dès la première minute. De rire dès que l’arbitre Sam (de retour aux manettes, chouette !) énonce le premier thème, et envoie ses premiers joueurs au casse-pipe. Et pourtant, pour ce dernier match de la saison, les Givrés et les Machins Pro de Gap ont mené une partition quasi parfaite, pour donner plus envie encore de les retrouver dès la saison prochaine.

Quand les joueurs croient qu’ils vont être rémunérés, ça donne ça…

Pour sa première, Céline, tremblé, n’a pas

« L’extase », donc, premier mot d’une fusillade mixte où Milena et Joël de Gap donnent le « La », entre poésie, trash, et refus des règles. Le ton est donné. Fred n’hésite pas à offrir son cœur, littéralement, pour un « amour bête » de carré hollandais. Le voici palpitant, dans ses petites mains, et le public rit. Il rit plus fort encore quand les joueurs se tendent des pièges : les Machins Pro obligés de ne poser que des questions en « q » dans la salle d’opération ; les Givrés, de ne parler comme Yoda, contraints ils sont. Pour sa première sur scène, Céline ne faillit pas à sa mission. Jérôme non plus, l’expérimenté, jamais aussi bon que lorsqu’il offre sa générosité en service à ses « leaders » : en génie « Popple » ou en agent de la maréchaussée sur une impro muette divine, il fait des merveilles. Mais à la mi-temps, ce sont les Machins Pro qui mènent, 4-3.

Pour convaincre le public, les Machins Pro offrent leur meilleur profil

Accents, sang et sentiments

Ah… Apparemment Fred a tapé dans l’œil d’Alex…

La deuxième période ralentit d’abord le rythme : des accents pas toujours efficients, et des joueurs qui perdent le nord. Un petit coup de mou, pour souligner la réussite du reste. Une « dégressive » sanguinolente à souhait, où l’on se décapite à coup de planche de surf, une « carnage » forcément saignante où même la corde du pendu finit par mourir. Et le clou du spectacle : l’anniversaire de « Mariole », spectateur chanceux, fêté comme il se doit par les deux troupes en mode chansonniers. Alexandra mettra tout le monde d’accord avec ses deux refrains entêtants : « Faut que ça pête », et « Accroche-toi avec tes doigts ».

Sam l’arbitre célèbre « Mariole »

Victoire finale des Givrés sur le score de 8-7. Pour la deuxième fois en deux semaines, les Machins Pro ont offert aux Valentinois une leçon de générosité, de bienveillance et de talent. Quand vous voulez pour la belle, vraiment.

Toutes les photos de la soirée sont ici

Jérôme (meilleur constructeur), Yannick (meilleur perso) et Alex (meilleure joueuse) entourent l’étoileuse Claire

 

Les matchs à domicile, c’est terminé pour cette saison. Mais il reste encore plusieurs événements sur Valence. D’abord trois soirées au Comedy Palace, dont le Défi des Improvisateurs avec les copains Artscène, au Comedy Palace dès le 14 avril. Les réservations pour les deux autres dates (dont le Master) seront bientôt ouvertes. Puis une soirée « impros chantés » au Foyer Protestant le 29 avril.