UN MASTER D’AUTOMNE SOUS CHAMPIGNONS

c

Vendredi 28 octobre 2016, le premier Master d’impro de la saison s’est déroulé au Comedy Palace devant un public enflammé. 

Nos fabuleux GivrésAlexandra, Aurélia et Jérôme, ont joué en parfaite osmose avec les Bâtards d’en Face(Genève), représentés par les jeunes et talentueux, Anouck, Lucas et Colin. L’harmonie était telle que certains suspectaient une préparation en amont. Que nenni !

Un randonneur, amateur de champignons hallucinogènes, anime la soirée, assisté d’une fée (Nathalie), sortie tout droit de son imagination. Maître de cérémonie schizo-quantique, Fred s’adresse au public comme à autant de voix (discordantes) dans sa tête, pour lui inspirer les thèmes les plus farfelus.

Dès la première impro, les joueurs, disposés en carré, font montre de leur vivacité d’esprit, avec une alternance rapide de duos impitoyables. L’humour noir est bien au rendez-vous ! Après une impro culinaire bruitée, 4 joueurs sont réunis au cimetière avec, parmi eux, un serial killer, dont seul le public connaît l’identité. Une fois le coupable démasqué, 2 présentateurs de téléachat sont censés nous vendre un morceau de fromage qui parle. Choisi dans le public pour l’incarner, Germain se surpasse et surprend nos improvisateurs en fuguant de leur poêle à frire.

Tous les genres cinématographiques sont visités : du western au polar, en passant par Bollywood. S’ensuivent des saynètes muettes, zapping télé et fusillades des pires plombier, gynéco ou serveur… jusqu’à l’élimination définitive de deux bonhommes de couleurs. L’applaudimètre écarte une joueuse de chaque équipe : Aurélia et Anouck sont mises sur la touche.

Les 4 joueurs restant se retrouvent dans un kebab (lieu maintes fois proposé par un spectateur monomaniaque) où la serveuse novice, est elle-même obsédée par les carottes. Puis l’on découvre, dans une salle de sport, une famille abusive, qui ne s’adresse la parole que par questions interposées. Une fusillade plus tard, Alexandra est éliminée face au lobby genevois (fallait pas les inviter ces bâtards).

Il ne reste que des hommes sur scène. Après avoir interprété des amants passionnés, nos 3 protagonistes sont plongés dans une scène dramatique. Equipés de pinces-nez roses, leur donnant une voix de canard, ils parviennent à nous émouvoir avec une relation père-fils complexe. (Alors que, rappelons-le, le thème était « la fête ».) La tension est à son comble. Lucas est évincé.

Jérôme et Colin s’affrontent dans une partie d’échecs pleine de suspense. Ils misent sur une femme, pas si belle que ça finalement. Histoire de rester dans les clichés sexistes, l’impro suivante met en scène Josiane, qui fait la vaisselle pendant que son mari lit le journal. Il se révèle être un grand psychopathe. Mais Josiane peut s’estimer heureuse, grâce aux astres elle sera épargnée.

Jérôme remporte le titre de Master d’automne pour la deuxième année consécutive. En dépit des hurlements suisses destinés à encourager les leurs, en dépit des mauvaises langues évoquant une probable défaillance du sonomètre, les Givrés sortent vainqueurs du Master d’automne.

A bout de forces, Jérôme se lance avec brio dans une improvisation, dont nul n’a saisit la consigne. Qu’importe, nous sommes prêt(e)s à le suivre sur la lune notre Givré gagnant !

Le prochain Master aura lieu le 20 janvier 2017 au Comedy Palace

D’ici là, rendez-vous samedi 5 novembre, 20h30, à la MJC de Fontlozier pour un Match d’impro face aux Zidefuz de Colmar.