Soirée 100% musique et chanson !

Une ambiance cosy pour la dernière date de la saison au Foyer Protestant. les Givrés ont reçu trois improvisateurs de la SLIP (Yannick, Marine et Nicolas), directement venus du Puy-en-Velay !

Deux parties différentes pour cette soirée axée autour de la musique… en live, grâce à notre Magic’ Regis givrement très en forme ce soir là !!!

Les lapins aussi savent chanter

La première partie est dédiée à des improvisations courtes avec des catégories musicales variées comme : « la chaise musicale », le « jukebox », « on connait la chanson », « improvisations muettes », « avec bruitages »… Claire, José-Marie et Laure s’en donnent à cœur joie avec leurs invités !

Le final est une comédie musicale avec quatre monstres affamés qui essaient de manger un papa et sa fille, qu’ils ont pris pour des lapins ! Quelle imagination débordante ! Ils décident de faire se reproduire ces lapins pour avoir encore plus à manger… Mais la petite fille déclare qu’un papa et sa fille ne peuvent pas se reproduire … « c’est pô bien ! » Quelle morale pour cette dernière impro !

Allergique, oui, mais pas aux chansons

Changement d’improvisateurs Givrés : Sam, Alex et Aurelia nous rejoignent pour cette seconde partie, dont le concept est appelé «  Armando musical ».

Le public donne des tonnes de mots à voix haute… Lorsqu’un joueur entend un mot qui lui rappelle une anecdote, il s’avance pour la raconter. Alex nous raconte donc que lors d’un voyage de classe à Saint Malo, elle a fait de la barque avec un camarade de classe. Soudain, les yeux lui piquent, brulent puis enflent. Elle n’a jamais su à quoi était dûe cette allergie soudaine…

Une fois cette histoire racontée, les improvisateurs doivent enchainer une succession de cinq scènes d’environ 10 minutes, inspirées d’un ou plusieurs éléments de cette anecdote. Chaque scène se termine nécessairement en chanson.

Quelques scènes qui ont retenu toute l’attention :

  • un couple obligé de se droguer pour venir à bout de leur démangeaison ;
  • le mariage d’intérêt d’un prince et de la princesse prout-prout avec une sacrée morale « dans la vie, il faut bien profiter !»
  • deux sœurs qui s’essayent à la scène dans un cours de théâtre en allemand mais qui sont cassées par un professeur rigide. Mais renversement de situation :  dans une chanson de désespoir, les sœur impressionnent le professeur qui tout d’un coup tombe fou de leur talent ;

D’après les retours, le public et les troupes théâtrales ont vraiment apprécié cette qualité de musique en live, et les scènes d’improvisation qui en ont découlé ! Et beaucoup ont très envie de recommencer cette expérience.

Prochain rendez-vous, et encore un concept innovant signé Givrés : « Asass’impro, ils s’improvisent suspects, à vous de trouver le coupable ». Rendez-vous le 13 mai au Comedy Palace de Valence.