Retour sur l’enquête « ASSASS’IMPRO » du 24 février au théâtre de la ville

30 minutes avant le début du spectacles, les 6 comediens ont découvert leur rôle sans savoir qui  sera la victime ou le coupable. Pendant le jeu des comediens, 2 juges suivent et notent le scenario qui se joue sous leurs yeux. À la pause, les juges et les comediens déterminent la victime et le coupable ainsi que son mobile.

La 2nde partie du spectacle démarre sur la scène du crime et sa découverte. Les jugent continuent de proposer des pistes au public pour élucider l’affaire. Durant cette partie, chaque comedien cherchera a se défendre ou à accuser son voisin. Est ce que le public saura trouver le bon coupable ?

Retour sur cette enquête menée le vendredi 24 février au théâtre de la ville :

Un crime a eu lieu dans l’entreprise Sebio.

6 personnes étaient présentes quand les faits se sont déroulés.

Les protagonistes :

  • Patrice Sebiot : Directeur de l’entreprise Sebiot, le hareng bio. Adolescent attardé, fou de Metallica et hypocondriaque
  • Nadine Cortini : DRH, convaincue d’être indispensable dans l’entreprise, séparée depuis 10 ans, très fort caractère
  • Eve-Marie Sagnol : comptable, catholique pratiquante, penchant pour la boisson
  • Fabien Lambert : responsable production, paranoïaque, croit aux aliens et autres créatures
  • Vanessa Lenoir : hôtesse d’accueil et standardiste, ancienne sportive de haut niveau, vient au travail en courant
  • Annie Vick : stagiaire, bouc émissaire de toute l’entreprise, veut un avis favorable sur son rapport de stage, inséparable de son coussin pour soulager son mal de dos

Orchestré par le juge partial de l’Ecole Nationale de Magistrature, les évènements se succèdent sur la scène.

1er acte

Patrice Sebiot impose l’absence d’alcool pour le prochain apéritif de l’entreprise.

Les relations se tendent entre Nadine, très affirmée et Vanessa l’hôtesse d’accueil.

Annie Vick, elle, martyrise son coussin.

Les faits s’aggravent : Nadine a couché (45 mn !) avec son patron.

Vanessa apprend que le rendez-vous de l’avortement de Eve-Marie est confirmé.

De son côté, le responsable de production Fabien Lambert a placé une caméra dans le bureau de son patron.

Aux archives, Annie la stagiaire remet en cause l’honnêteté de la très sainte Eve-Marie.

2ème acte

Annie est retrouvée étouffée par son coussin. Mais qui est le meurtrier ? Revoyons les faits…

Vanessa Lenoir manipule Annie : la validation de son stage en échange de dopants sportifs disponibles en Belgique.

Eve-Marie a étouffée son mari avec son écharpe.

Nathalie, DRH, intimide Annie la stagiaire : elle veut qu’elle soit ses oreilles dans l’entreprise.

Eve-Marie gifle Annie : c’est « La sentence de Dieu ».

Annie, elle, pousse à bout le chef de production Fabien Lambert qui veut absolument qu’elle surveille cette fichue biellette.

Vanessa se plaint auprès de Nadine : « Elle est bizarre, elle surveille… »

Patrice et Nadine se disputent « Au moins, votre père, lui savait diriger l’entreprise ».

Fabien à la guitare accompagne Eve-Marie au chant.

Le public doit voter : Il pense que le coupable est Eve-Marie.

Et enfin, la scène du crime :

Patrice Sebiot surprend Annie en train de fureter dans son bureau. La conversation s’envenime et le Directeur commet l’irréparable !