Premier Match de l’année, Première Réussite

Le 3 février, au centre culturel de Fontlozier a eu lieu le match d’improvisation entre les Givrés de Valence et les Lipaix d’Aix en Provence sous l’égide de Claire maître de cérémonie de cette soirée.

Les deux équipes composées de Miléna, Morgane, Jérome, Laurent, Sam et Sébastien pour les Givrés et Daphnée, Magalie, Clément, Fabrice et Tom pour les Lipaix se sont affrontés dans la bonne humeur sous le contrôle d’Alexandra, arbitre de cette rencontre assistée dans cette difficile mission par Elvire, arbitre assistante.

Pour chauffer les équipes l’arbitre a choisi de débuter par une mitraillade qui n’a pas fait de victime mais qui à permis au Givrés de récolter leur premier point.

Egalisation des Lipaix sur une improvisation avec des nombreux changements de sens décrétés par l’arbitre qui a permis à un sage manchot Marseillais d’émigrer en Belgique pour prodiguer ces conseils.

La patinoire a ensuite été coupé en trois zones d’émotion, la colère, l’amour et le doute  pour traiter un sujet riche en émotion : le souffle Oedipiens.

La première improvisation comparée, un téléshopping, nous a fait découvrir deux fabuleux objets, le Slamala pour récupérer un furet coincé dans une canalisation et le Slouboubou pour tout faire entre amis, et c’est le Slouboudou des Givrés qui a remporté les faveurs du public.

La catégorie « Ca mérite une chanson » sur le thème du Parrain rêvé a été l’occasion d’entendre quelques belles mélodies.

A la manière d’un vaudeville, nous avons suivi les aventures de Péroline Paulin, de sa mère et de son amant, de son mari et de leurs mines en Afrique du Sud

Nous avons terminé la première mi temps par un avance-recule  catégorie chère à notre arbitre sur le thème de « N’accuse pas …….. »

La deuxième mi temps, toujours aussi rythmée, a fait défiler devant nous de multiples personnage, un lièvre et une tortue en miroir de deux filles haineuses dans l’enfer parisien, deux braqueurs minables, et des policiers peu efficaces dans un braquage raté, avec fuite et hélicoptère et parachutage grâce à une couche culotte : un vrai film d’action pour un plan bien ficelé.

Ensuite plusieurs improvisations libres avec la carnaval de Denise, le sage n’affirme rien qu’il n’approuve et le Fouille merde (avec un accessoire public dans cette dernière).

Dernière improvisation dans le temps réglementaire une catégorie peau de chagrin, improvisation de 3mn, reduite à 1mn 30, puis 30s puis 15s et même 5s avec un pétage de plomb d’un automobiliste coincé par un char a bœuf, des mendiants lave pare brise, un oiseau fienteur et un policier pour ramener le calme.

Score final 9 à 9 !!

Il a fallu une dernière mitraillade pour permettre au Givré de remporter ce match 10 à 9.

 

 

 

 

 

 

La remise des étoiles par Thierry Roudil de l’appart Café a récompensé  Jérome, Clément et Laurent.

-->