Masters : le Printemps du poète

C’est le printemps! Les impros refleurissent comme par enchantement au Comedy Palace de Valence. Et vu la qualité affichée par nos 6 prétendants au titre de Maitre de Printemps, la saison sera chaude!

Lapin de Pâques cherche collaborateur

Proximité de Pâques oblige, deux jolis petits lapins surgissent sur scène, les bras chargés de chocolats, la tête pleine de défis pour les élus du jour : Delphine, Alexandra, Jérôme, Romain, et nos deux invités de la saison : les Lyonnais Julien et Arlo des Schyzoz.

Masters printemps équipeLes impros s’enchainent sur un rythme effréné, grâce au nouveau concept désormais rodé : plus aucune élimination avant l’entracte! Une boite à camembert qui attire les femmes, Vachekiriss et Malalanus dans un péplum digne de Charlton Heston, la rencontre gourmande entre un Antillais, un Anglais et un vampire écossais, les deux cagoles d' »Allo Houston, ici Kelly », avant que la lèpre ne touche le Comedy Palace, et renvoie Jérôme et Romain « au fond du coffre ». Il fallait deux premiers éliminés, et les deux mâles givrés passent à la casserole. Le lapin de Pâques est décidément sans pitié.

Delphine et Alex, le Girl Power façon Givrés

Delphine et Alex, le Girl Power façon Givrés

Début des coups bas

Attention : ces Lyonnais sont dangereux

Attention : ces Lyonnais sont dangereux

Les deux invités Lyonnais sentent bien qu’ils vont avoir fort à faire face à nos deux tigresses givrées. Alors Julien passe à l’attaque dès la première impro : une délicieuse partie de chaise musicale catho, sur laquelle il retire la chaise sous le séant d’Alex. Malalanus n’est plus, c’est Malococcyx qui la remplace. Pas étonnant que la pauvre victime se transforme en mégère dans une magnifique impro Point de Vue, où chacun nous raconte sa vision d’un charmant anniversaire qui dérape dans le PMU du coin. Un thriller psychologique plus tard, Delphine succombe, victime de la roublardise lyonnaise, et d’un applaudimètre à la fiabilité hésitante.

Un final tout en finesse

Après l’élimination de Delphine, plus rien ne sera comme avant… Le Lapin de Pâques montre clairement ses préférences sexuelles avec le thème « Le chanceux perd sa femme, le malchanceux son cheval ». Les 3 demi-finalistes se lancent avec beaucoup d’approximations et un soupçon de clichés dans des imitations d’Allemand, Chinois et Indienne. Enfin la ligne jaune est franchie avec la confrontation d’un bossu et d’un « Gilles de la Tourette ». Alex dégoupille et laisse les deux Lyonnais en finale. Une dernière série conclue avec brio et maestria par Arlo, qui choisit une dramatique pour clore les débats. Moment rare de poésie, et triomphe pour le Lyonnais, que tout le monde a hâte de revoir sur Valence. En attendant, c’est à l’Improvidence à Lyon que vous le retrouvez avec Aléas, un jeudi sur deux.

Arlo, vainqueur et poète à ses heures

Arlo, vainqueur et poète à ses heures

Les Givrés, eux, vous donnent rendez-vous samedi 4 avril pour le dernier match à domicile de la saison face aux Belges des Mouscrobes de Mouscron. A très vite!