Gaulois renversants, Romains renversés

Deux millénaires de discrédit, de railleries, de mépris. Et soudain, la revanche éclatante : vendredi 14 novembre, en marge de l’exposition « Gaulois, une exposition renversante », les Gaulois ont mis les Romains au tapis, devant les yeux médusés du public massé au Centre Culturel les Clévos d’Etoile. Oui, si Rome a conquis la Gaule, les Givrés ont redonné leurs lettres de noblesse aux fiers Gaulois.

Des « Visiteurs », version antique

15795871745_6aca31dcca_mDès le début de ce catch à 4 contre 4, les bases sont posées, 4 Gaulois (Alexandra, Daniel, José, Thomas) et 4 Romains (Anelise, Frédéric, Jérôme, et… Romain, forcément) sont propulsés à notre époque. Seul un groupe pourra retraverser les « couloirs du temps » (© Jean-Marie Poiré) en terrassant son adversaire dans une sauvage mêlée d’impro. Pour les départager, un druide… gaulois (Samuel). Mouais, pas très impartial l’arbitre… Heureusement, le public veille au grain.

De révélation en révélation

Très vite, les Gaulois imposent leur style : la moissonneuse batteuse, c’est eux (un peu de bois, un peu de fer, beaucoup de postillons) ; la cervoise, c’est eux aussi (attention, de l’herbe qui fait rire ferait semble-t-il partie de la composition). Daniel le Gaulois en perd sa moustache. Les Romains, eux, perdent patience.

Méthode douce

Ici se cache une banane.

Ici se cache une banane.

Rome ne s’est pas faite en un jour. Alors elle construit son retour au score, point par point, à coup de câlins et de douceurs. Bisounours par-ci, Schtroumpfs par-là, île flottante géante dégoulinante de bons sentiments… Le jeune public jubile, et hurle ses « Avé, Avé! ». La tribu gauloise vacille, jusqu’à ce qu’Obélix distribue ses baffes : transformé en macaque du 9-5, opposé à Flash (le gringalet le plus rapide de l’empire romain), il dévore vivante la banane qui parle, remettant au goût du jour l’expression populaire « croquer la banane par les deux bouts ». Notre Obélix s’attire définitivement les faveurs du public du 21e siècle, qui renvoie illico presto les Gaulois à leur époque, et les Romains à leur triste sort.

Les photos de la soirée

1, 2, 3, vive les Gaulois! 4, 5, 6, Vercingétorix!!

Cette équipe a donné la Gaule aux Clévos.

Cette équipe a donné la Gaule aux Clévos.

Prochain rendez-vous le samedi 6 décembre au Centre Culturel Fontlozier à Valence face aux Impropotames de Rumilly (Haute-Savoie).