Finie, 2018 ! « Next » ! Bienvenue 2019 !

Ce 12 Janvier 2019, les Givrés ont réalisé leur premier spectacle de l’année, le bien nommé « Next« !
Ce concept, inventé par notre troupe, permet plus de dynamisme et de participation du public. Ou dit autrement, cette nouvelle année commençant sous le signe de la révolution, et les Givrés étant très très peureux, on a préféré donner le pouvoir au public.

Vous décidiez de tout ! ou presque…

Stoppe l’impro, choisis ton joueur

Avec Next, les improvisations sont jugées par les spectateurs qui choisissent de les stopper à tout moment, et de voter pour le meilleur improvisateur. Lui seul reste sur scène et marque des points, les autres sont remplacés : « Next ! ».
Le match a été très serré, même si plusieurs joueurs se sont démarqués comme Daniel et Claire, les deux finalistes de ce « Next ». Toutes nos pensées vont vers Daniel grand vainqueur de ce match qui a gagné le gros lot: une nuit chez l’arbitre! quel veinard! Encore bravo à lui, il s’est bien battu!

Daniel, grand vainqueur, porté en triomphe par ses camarades jaloux

Autre improvisateur nettement remarqué pendant cette soirée: le jeune Gauthier, spectateur de presque-12 ans, a eu l’occasion de briller sur scène pour son premier rôle d’improvisateur comme presque-homme accessoire… Le jeune Gauthier peut remercier son papa qui lui a concocté cette surprise avec les Givrés pour lui faire vivre sa plus belle expérience de scène pour son anniversaire!
Nous en profitons pour passer ce message d’information: les Givrés ne sont pas responsables des changements de mentalité chez les spectateurs suite au spectacle, aucune assurance n’est comprise dans le prix du billet et les Givrés ne remboursent pas les séances de psy… désolé.

Les impros chantées, toujours un bonheur !

Les Givrés, de vraies bêtes… de scène !

Les catégories d’impros sont toujours aussi rusées et mettent l’imagination de nos improvisateurs au défi!
On pourra se rappeler par exemple du « téléphone arabe« , où le public a écrit l’histoire de départ : un combat acharné au pistolet à eau entre Dark Vador et D’Artagnan lors d’une soirée gai, voire très amusante, pour récupérer un canard vibrant fétiche. Après quelques coups de téléphone arabe, voilà notre D’Artagnan transformé en un héros mi-homme mi-femme, effrayé en forêt par un arbre, qui essaie de le scier avec une lime à ongle. Oui, y’a peut être encore un peu de travail, je vous l’accorde.

« Vous reprendrez bien un peu de Givrés ? »
« Avec grand plaisir ! »

Bref encore des moments forts pendant cette soirée !
La prochaine ? The « Next » one ?
Ce sera ce samedi 2 février, pour un match face à la CieGale de Grenoble, toujours à Valence, au Centre Culturel Fontlozier. A très vite !